banniere+slide

samedi 23 mars 2013

Chant de pierres


Il pousse des galets sur ta côte sauvage
Abrupte de silence et de monotonie
Changeante au gré du temps, du chant de tes rivages
D’île, potagers fertiles et amis

Il pousse des rochers de granit scintillant
Des arbres de pierrailles qui ne valent rien
Des champs entiers s’endorment au pied de tes brisants
De caillasses plantées, sanctuaires marins.

Il pousse du béton sur tes flancs généreux
Où accostent chargés de bitume odorant
Des navires d’acier aux excréments douteux
Coloniaux effrontés de tes rocs fulminants.

Il pousse de petits murs de pierre arrondis
Abris providentiels d’immangeables légumes
Et d’autres, un peu plus grands, écroulés à demi
Dérisoires remparts aux moiteurs de la brume.

Chant de pierres à prières, pierres à mythes
Païens, pierre oisive ou pierre à bâtir
Enfin pierres à vivre ou pierres à mourir
Sentinelle sculptée dans un bloc de granit.

Aurélie Prouff

1 commentaire:

  1. même pas ça sent la Bretagne et l'iode, et la bigoudenne qui attend son massacreur de harengs en s'accrochant comme elle peut à sa dentelle qui comme une tour écarte les mouettes pour chatouiller les nuages trop bas :)

    RépondreSupprimer