banniere+slide

lundi 21 mai 2012

Le dit de l'autruche

"Il était une fois
en territoire abenakis,
un petit homme habile,
frisé, et d'aimable profil,
qui était le chef d'une
bande de brigands.

l'égalité était leur règle,
la démocratie leur crédo.
chacun pouvait faire entendre sa voix
dans une grande assemblée.
Et puis le chef tranchait.

Mais ils n'étaient jamais d'accord,
et les discussions ne terminaient
jamais.
Alors, par épuisement, le chef
finit par se crever les oreilles,
pour ne plus les entendre.

Magie ! Tout devint si simple !
Il voyait les lèvres s'agiter en silence,
et il lui suffisait de hocher la tête, avec bienveillance,
sans en saisir le moindre mot.
C'était vraiment plus reposant,
et il pouvait continuer à
prendre ses décisions tout seul,
comme il l'avait toujours fait.

Et il passait de bien meilleures nuits,
depuis qu'il n'entendait plus la foule
hurler contre lui.

Il ne les entendit pas non plus
le jour où, armés de torches,
ils pénétrèrent dans sa maison
pour y mettre le feu."

Le dit de l'autruche
T.R.

2 commentaires:

  1. HAHAHA!!
    C'est ma préférée, c'est vraiment excellent Tristan!
    En plus, une très belle improvisation (peaufinée par 100 jours de frustraton) sur le dessin de l'ami Labrosse!
    Two thumbs up!

    RépondreSupprimer
  2. merci mec ! Faut croire que la frustration reste le meilleur moteur pour l'écriture :))

    RépondreSupprimer